RSS
RSS



 

chapitre 6 - le bestiaire.

 :: Faire la révérence :: Le contrat :: livre des annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The Witch
Admin
avatar
Écus d'Or : 85
Messages : 235
Date d'inscription : 15/01/2017
Jeu 26 Jan - 20:21


Le Bestiaire
Une diversité de créatures, de capacités, de choses...



Liste non-exhaustive

Vesta est un vaste monde où la magie règne – qu’on l’ai voulu ou non – et les hommes côtoient une grande diversité d’espèces dotées de capacités et/ou de particularités. Ils peuvent voler, respirer sous l’eau, renaitre de leur cendre, se transformer, etc. Un monde où les contes et les légendes sont nés mais pas seulement, il est également peuplé de magie et d’êtres fabuleux. Les lycans, les âmes avec ou sans enveloppe, créatures sylvestres, réincarnations d’une émotion, des animaux prenant forme humaine ou humains prenant forme animale, des monstres, des créations construites de toutes pièces, des morts-vivants, des maudits, des nains, des géants, des vampires, des korrigans ou tout autres farfadets et fées, et la liste est longue. On peut croiser de tout, qui parfois peut encore nous étonner.

Vesta est riche en curiosités. Les descriptions qui suivent ne sont qu’une ébauche des grandes espèces magiques ou communautés particulières pouvant comporter plusieurs sous-espèces différentes et aux caractéristiques bien précises. Ou tout simplement ayant une organisation qui leur sont propre. Le bestiaire peut venir à évoluer avec le temps et se remplir. C’est une façon d’harmoniser certains univers, que les joueurs peuvent compléter rien qu’avec leur imagination. N’est-ce pas merveilleux ?

Créatures et peuples particuliers
sirènes
fées
grands lapins

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
The Witch
Admin
avatar
Écus d'Or : 85
Messages : 235
Date d'inscription : 15/01/2017
Lun 6 Fév - 0:13


Les Sirènes
Jalouses, possessives, versatiles et fascinantes.



Toutes délicieuses et souvent dangereuses.

Dans le monde des contes, il y a bien des créatures qui se ressemblent, surtout dans le peuple de la mer. En général, toute créature qui vient des eaux, il vaut mieux s’en méfier. Elles sont versatiles, posséssives, jalouses et l’amour chez elle fait des ravages. Or, il y a peut-être des chances de tomber sur des bonnes créatures et pures. Enfin, ce sont trop souvent des fées ou des nymphes.
Prenez surtout gardes aux sirènes.
Elles ont toutes (et beaucoup de créature marines) la capacité de se déplacer très rapidement dans Vesta et même Vesta à Riorim ou Gaïa, via des Puits de sirènes cachés au fond des océans. On dit que c’est au plus méritantes et ou puissantes qu’ils sont réservés et il est vrai que les jeunes sirènes ne peuvent utiliser tous les passages.

Toutesun peu mauvaises à un moment, il y en a des plus dangeureuses que d’autre. Les sirènes d’Ursula sont les pires. Vous pouvez les trouver partout dans la mer. Elles ont, fut un temps, surtout nager aux alentours de Neverland. Une partie de cette espèce s’est détachée de leur dévotion pour Ursula et l’ont porté à Peter Pan, fascinées par cet être si particulier. Elles sont les mêmes, mais leur loyauté est pour un autre et des conflits peuvent arriver entre les deux groupes. Vicieuses, sanguinaires, ce sont des mangeuses d’hommes. Elles viennent échouer tous ces hommes ingrats pour les trainer au fond de l’océan et les dévorer jusqu’à la moelle. Si elles ont décidé par avance de jouer avec vous, j’ai envie de vous dire « bonne chance ». Leur allure est plus félines et leur regard carnassier, et beaucoup trop belles et envoutantes pour être sincères. La plus part ne sont que le fruit des mains habiles d’une sorcière des mers. Ce sont ses créations. De l’écume et un peu d’amertume. Après, il se peut que certain coeur brisés qui ne demande que vengeance ou encore pour punir des êtres odieux, elle transforme des humain(e)s en sirène.

Or, si vous allez un peu plus loin, vers le monde de Triton, bon il y a toujours ces monstres sanguinaires, mais il y en a d’autres plus douces et ouvertes à la discussion. Il est possible d’échanger et même de vivre une idylle si vous avez les épaules assez solides pour les porter. Elles sont le fruit d’une longue procréation entre les tritons et les sirènes mangeuse-d’homme. Elles peuvent alors avoir une ou deux queues, contrairement à leur cousines carnassières qui n’en ont forcément qu’une. C’est un peuple moins sauvage, plus innocent et civilisé. Elles sont peut-être des descendantes des mangeuses-d’homme, ces dernières n’en restent pas moins mauvaise et jalouses avec leurs cousines. Il pouvait arriver que les plus sanguinaire en ai dépecé plus d’une et ce fut pire depuis qu’Ursula a été radiée de la cour de Triton.

Les tritons sont les créatures maritimes du roi Triton, et ne sont que des mâles. Deux queues, un corps de dieu grec, ils ont aussi leur caractère. Lunatique, ils peuvent aussi bien aider les hommes que décider de leur donner des épreuves. A l’image de leur Roi. Ce sont des créatures qui agisse avec spontanéité, n’ayant pas la même vision du monde que des hommes ou simplement des terrestres et qui agisse sur un coup de tête. Ils sont connus pour être fiers et égoïstes.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
The Witch
Admin
avatar
Écus d'Or : 85
Messages : 235
Date d'inscription : 15/01/2017
Lun 6 Fév - 0:44


Les Fées
Des petites, des grandes, des douces, des gentilles, des méchantes, ...



Parce qu’il ne suffit pas d’avoir des ailes

Les Fées de Neverland. Peut-on au moins espérer de leur part un peu de bonté et de douceur ? Non, encore une fois, car comme tout ce qui peuple cette îles ces fées sont d'une ambiguïté totale. À l'origine il s'agissait de fées qui se sont coupé des enseignement des Bonnes Fées. Peu enclines à écouter les discours et les sermons d'une matriarche qui semblait leur faire comprendre qu'elles étaient destinées à une vie à servir les autres, elles ont préféré créer leur propre communauté sur cette île magique, une communauté bien plus égoïste. En effet, aider les autres pouvait parfois être amusant, mais elles ne désiraient en rien en faire leur vie, non. Elles préféraient de loin s'occuper de leur propre vie, de leurs plaisirs et désirs. Si bien qu’avec le temps, ces fées sont devenus un peuple à part entière et propre à Neverland. Ainsi, bien que servant toujours la nature dont elles doivent le jour, ces fées sont devenues particulièrement espiègles et changeantes, incapable de gérer plusieurs émotions à la fois ce n'est qu'une course permanente à l'amusement, l'amour, la jalousie, n'hésitant pas à se mettre des bâtons dans les roues juste par jeu et riant de la mort provoqué de consoeurs. En fait ces fées sont comme leur protecteur Peter Pan, elles ne sont pas forcément méchantes, elles pourront même vous aider si le cœur leur en dit, mais elles n'ont plus ces notions de bien et de mal et si vous amener dans la tanière d'un crocodile géant leur paraît une idée plus amusante que de vous aider à trouver votre chemin elles n'hésiteront pas un seul instant. Elles ont des cousines beaucoup plus sylvestres et primaire. Petites et aussi espiègles et joueuses, mais d’une méchanceté bien moindre, vu qu’elles n’ont pas la même conscience. Elles se concentre sur leur premier objectif : protéger et conserver la nature. Plus candides, elles ne vivent que pour ça.

Les Bonnes Fées .Ce sont les fées qui ont été élevées selon les principes de la bienveillance et du mérite. Comme La Marrainne la Bonne Fée ou les Sept marraines d’Aurore, ... Elles sont là pour se donner entièrement aux autres, rendre des services, exaucer des voeux, tester la bienveillance, la pureté, le courage et tout autre qualité par des leçons de morale proche d’une petite malédiction ou des épreuves de vie. Elles sont des gardiennes, partisanes du bien et du bon. Elles sont là pour vous montrer le chemin à suivre. Le chemin qu’elles estiment bon. Ce sont ces fées que l’on croise le plus souvent dans la Forêt Enchantées, mais elles sont présentes aux quatre coins de Vesta.

Les sorcières, où celles qu’on appellent ainsi parce qu’on a oublié qu’elles sont des fées. Et pourtant, elles le sont. De grandes fées indépendantes et pas pauvre en techniques et connaissances magiques. Elles peuvent être bonnes ou mauvaises, ou un peu des deux, simplement elles. Elles n’ont pas suivie le grand ordre des Bonnes Fées et ont préféré évoluées seules. Nous parlons bien de grandes fées comme Morgane, ou encore Maléfique, Mélusine, ... Mais il y en a aussi des moins puissantes et moins connus qui ont décidé de grandir par elles-mêmes.


code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
The Witch
Admin
avatar
Écus d'Or : 85
Messages : 235
Date d'inscription : 15/01/2017
Sam 11 Nov - 16:42


Les Pookas ou Lapins
Les confondez pas, ils ne risquent pas d’aimer.



Les trois derniers de leur espèce

Il serait grand temps qu’on finisse par les différencier tous ces lapins non ? C’est qu’ils n’aiment pas non plus être confondus et pourtant, ils ont tous les trois de grandes oreilles, une adorable queue en pompon et deux grandes dents ! Ils ont tous la particularité de pouvoir voyager aussi vite que le vent grâce à leurs terriers. Et ça d’un bout à l’autre de Vesta et aussi avec l’île Riorim et Gaïa. C’est bien dommage qu’ils ne se soutiennent pas plus alors qu'ils sont les derniers de leur espèce.

Ils fut un temps, ils étaient tout un peuple de créature à l’apparence de Lapin ayant la faculté de prendre forme humaine. Les Pookas ou aussi dit Grands Lapins. Il était tout un peuple, ancestral et avaient leurs propres terres au Pays des Merveilles. Ils étaient là même avant le Pays des Merveilles qu’on disait. Dotés d'une longévité plus longue que celle humaine, leur développement était plus lent pour compenser la taille et les capacités de leur esprit. Ils sont connus pour être des créatures sages et intelligentes, d’une grande mémoire. Curieux, ils aimaient parcourir le monde et ne cessait de faire gonfler leur savoir et leur expériences en les contant ou les écrivant. Or, petit à petit l’espèce s’est éteinte, en partie décimée, ils ont été souvent capturés, maltraités et chassés de part leur faculté à voyager à travers le monde en un rien de temps et même au-delà de leur monde, sans parler de leur pouvoir personnel. Asservis au bon vouloir des hommes et ce fut pire avec le temps. Des bêtes de foires à savoir qui avait le Pooka le plus intelligent, le plus fort, au pouvoir le plus exceptionnel. Ils ont fini par se cacher et se faire discret. Et petit à petit, ils s’éteignaient. Ils ne sont plus que trois. Trois mâles. Ils peuvent encore passer le gêne de leur espèce à leur progéniture même avec d’autre espèce, mais c’est une chance sur cent.

Le Lapin Blanc, descend d’une famille noble de Pooka qui avait la réputation de tout savoir sur tout. De grands curieux et lettrés. Maintenant il est au service de la Reine de Coeur. Il a l’air gentil, mais méfiez vous de son sourire. C’est la pire qui l’a élevé. Quand la Reine claque des doigts, il accourt pour ne pas se faire couper la tête.

Le Lièvre de Mars a passé trop de temps avec le Chapelier Fou à se rouler dans ses herbes de thé. Il est un peu fêlé, un peu excentrique et grotesque. Il n’a plus toute sa tête. Il aime l’appât du gain et le défi. Faire le lien entre les mondes, il en fut le précurseur et surtout le premier à en tirer profit. Pendant un an, il a fait payer des voyages à travers Vesta. Une vraie affaire qu’il s’était monté et il s’est fait beaucoup d’argent, ou des trocs équitables avec des objets ou matière première magiques qu’il pourra de nouveau troquer en retour. Il a son caractère aussi. Alors si vous vous montrez pas très convaincant, en l’échange de quelques petites choses qui pourraient l’intéresser, il serait capable de vous envoyez ailleurs qu’à la destination demandée. Et il vous envoie souvent très loin. A des semaines à cheval. Lui aussi est né noble, cousin du Lapin Blanc mais quand on le voit à côté, on peut parfois en douter.

Bunnymund, Le Lapin de l'Espoir est un mystère. Bourru, on le voit peu, car il a beaucoup trop de travail. il préfère s’occuper de la préparation de ses oeufs en chocolat que de s’intéresser au reste de la populace. Il est très rare de le croiser et si on le croise en dehors de ses responsabilités, je vous assure que c’est que quelque chose ne va pas. Pour avoir une chance de l’apercevoir ce serait plutôt lors de la chasse aux oeufs. Choisi par l’Homme de la Lune, il le répand cette coutume venant du Pays des Merveilles. Pour fêter l’entrée du printemps, là-bas on le fêtait sur le ton du chocolat. Des oeufs, que l’on cache, que l’on s’offre, au gout magique ! Puis il a été choisi et depuis des siècles, il a propagé cette coutume dont il est le gardien, symbole de l’espoir au travers de Vesta tout entier.

code (c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» chapitre 7 le moyen Age
» sensation d'immensité : chapitre 2 : le batiment
» Twilight, chapitre 1 : fascination
» Chapitre, le chat pitre!
» Le bestiaire de la langue française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Absit Omen- :: Faire la révérence :: Le contrat :: livre des annexes-
Sauter vers: