RSS
RSS



 

chaos is a ladder. (drago&clara)

 :: Vesta :: La Forêt Enchantée :: Le Merveilleux :: royaume de beaumont Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Clara O. Stahlbaum
barely alive ☽ i'm a mess.
avatar
Écus d'Or : 110
Âge : vingt ans (pour clara) + indéterminé (pour sally).
keep you off my mind.
Mon Histoire : Sally est la pulsion meurtrière de Clara. Clara est l'humanité de Sally. + Sally s'était faite piéger par la Fée Dragée peu de temps après son départ d'Halloween Town et ses nombreux crimes. + Clara eut une vie parfaite jusqu'à ce que sa route croise celle de la Fée Dragée. À son tour, elle s'est faite piéger, d'une autre façon. +
Schizophrénie : elsa s.-bludvist ; s.-robyn w. brixton.
Messages : 103
Date d'inscription : 05/07/2017
Localisation : forêt enchantée.
Mar 14 Nov - 22:52
the worst ones always live.
drago bludvist & clara o. stahlbaum.

Elle n’avait qu’une longue cape noire pour seul masque. Sous ce masque, le visage d’une jeune fille innocente dans une armure de guerrière. Une dague dans la botte, une épée à la ceinture, un carquois remplit de flèches dans le dos et un arc à la main, habilement caché dans le tissu. De loin, c’était Clara Stahlbaum. Mais il suffisait que l’on plonge son regard dans le sien pour y voir la noirceur de Sally et la rage qui bouillonnait en elle. Elle s’était retenue trop longtemps, tout cela dans un seul but : attaquer encore plus fort. La Sorcière avait bien compris le principe, le mode d’emploi de cette arme. Retenez-la prisonnière un peu, et elle vous promettra monts et merveilles contre sa libération. Retenez-la plus que de raison, et elle anéantira tout sur son passage. À commencer par le pauvre soldat qui l’a sortie de sa boîte, devant le château des Beaumont. On savait que le chef de meute de ce troupeau de barbare créchait ici ces jours-ci. On avait sauté sur l’occasion. Sally y sera plus à l’aise qu’en pleine mer, seule sur une barque face à leur flotte.
La voilà donc face à l’immense demeure des Beaumont. Une nuit d’encre avait engloutit le château et révélait les emplacements des torches encore allumées, et donc de potentiels gardes de nuit. Sally savait de quel genre de gardes il s’agissait. Des bandits, des hommes sans véritable honneur ou ambition, comme la plupart des grouillots qui couraient après le beau et fort Gaston. Il s’agissait d’une mission facile, surtout pour le côté infiltration. Sally se transforma. Elle devenait sa véritable nature, le visage caché sous le masque qu’offrait l’enveloppe de Clara. Elle devenait le prédateur, l’animal, le monstre qui ne souhaitait voir que deux choses : réussir sa chasse et voir le sang couler. Elle avait son plan d’attaque. Pour l’instant, elle savait que la discrétion était de mise. Il suffisait qu’elle se fasse remarquer pour que tout foire. On donnerait l’alerte, et on partirait à la chasse. Ce n’était pas le but. Le but, c’était de trouver Drago, et de couper la tête du clan afin que le corps tombe inerte avec elle.

Elle se faufila, profita de l’obscurité pour se frayer son chemin. Au bruit, on aurait pensé au déplacement furtif d’un lapin dans les fourrés. Et une fois que ses pieds rejoignirent la route pavée, elle chercha plutôt l’ombre. On ne la remarquerait pas si elle restait dans ces zones sombres. Arrivée près des gardes, elle attrapa une pierre et la lança plus loin… bingo, le garde détourna l’attention. Sally n’attendit pas que la seconde de distraction passe. Elle passa d’abord. Le reste, ce ne fut presque que du gâteau. Elle faillit se faire prendre, à plusieurs reprises. Mais l’ombre restait une valeur sûre. Elle arpenta les couloirs, commença par jeter un oeil aux chambres plongées dans le noir. Si Drago Bludvist était en train de ronfler, cela lui faciliterait grandement la tâche. Mais elle ne vit que des pièces vides, ou occupées par des hommes trop maigres ou trop gras pour être le chef barbare. Elle était l’oeil que l’on apercevait de l’autre côté de la serrure, l’ombre des bas que l’on voyait défiler sous la porte, épiant silencieusement les habitants actuels de la demeure. Elle était l’oreille des murs, elle était la cause de toutes ces portes grinçantes, elle était l’ennemi imaginaire que les gardes cherchaient sans le savoir. L’origine de bruits peu habituels, surtout quand ils étaient aussi réguliers. Toujours dans l’ombre, elle avança vers la vaste pièce éclairée au bout du couloir, sans doute un salon très finement décorée - par la mère de Gaston sans doute, elle s’étonnerait de savoir un roi des bandits se soucier de son aménagement. Un barbare s’engagea dans le couloir, croisant Sally au passage. Elle était dans la bonne direction. Elle laissa tomber sa cape, dévoilant ses accessoires et ses intentions. Elle était sûre d’elle.

« Bonjour, Bludvist. » Elle repéra sa cible, attrapa une flèche dans son dos et son arc, le banda, et tira dans une montée d’adrénaline. L’arme vint se ficher directement dans la main encore valide du chef des barbares. « Je viens juste te dire adieu, je n'en aurais pas pour longtemps. »



Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm or the gods or love. Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dracaena drago variegata
» [Etagère] Chaos Theorie par Manuel Welsky
» Où trouver Brahea armata et Brahea armata var. clara ?
» [Echelle] Cima Ladder by Sergio Mahler et George Papadogiann
» CADEAU CHRYSANTHEMUM CLARA CURTISS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Absit Omen- :: Vesta :: La Forêt Enchantée :: Le Merveilleux :: royaume de beaumont-
Sauter vers: