RSS
RSS



 

je viens le faire piquer ! (zhen&vael)

 :: L'Île de Riorim :: Sud de l'Île Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Vael Moreau-Lewis
Écus d'Or : 100
Âge : 26 ans
oseeeef !
Mon Histoire : Il est le fondateur de la Communauté des Réels avec William. – Est le descendant de Clive Staples Lewis, l’auteur du Monde de Narnia – Il est d’origine irlandaise et française, ayant grandit en Angleterre. – Il a un fils depuis peu, du nom de Apollo-Jules. (à prononcé Apolo-ruley !) – Sa mère est schizophrène et lui a un léger syndrome Aspeger. – Il possède une chèvre et un cochon nain, un teckel, un chat, un lapin en garde-partagée avec Robyn et un poney-aveugle – Adore les sucreries. – Son dernier délire : il a peur de mourir à trop marcher et user son « cota » de pas. Alors il se déplace en fauteuil roulant ou en skate... ça va lui passer. Comme les arches. – Joue du violon – A découvrir Riorim, il y a pas loin de six ou sept ans en passant par une armoire qui a appartenus à son aïeul. Il s’est installé sur l’île il y a deux ans. – tatoo : un sur la cicatrice de la balle qui l’a traversée, sous la clavicule. Tout autour en lettre cursive t : « I’m a cat. I had 9 lives » et dans le dos, sur l’autre cicatrice « Yes it passed through me ! ». Un autre sur le poignet gauche en trompe l'oeil, le premier bracelet hospitalier lorsqu’il se fit transferé en psychiatrie. L’étiquette est à l’identique. Et le kanji 好 sur la partie de peau entre le pouce et l’index – Lorsqu’il est dans une épicerie ou un supermarché, ou encore une boutique purement et simplement, il vole presque inconsciemment. Pourquoi ? Il ne sait pas. Il s’est toujours et souvent servis.

Schizophrénie : louis white-r.⎪ebony whytestorm⎪harris h. dunbroch⎪drago bludvist
Messages : 55
Date d'inscription : 29/08/2017
Sam 11 Nov - 15:45

Katchi - Ofenbach vs. Nick Waterhouse

La porte de l’échoppe grinça. Un carillon en porcelaine représentant une tortue tinta discrètement. Une tête bouclée, bien connu de l’homme qui tenait le cabinet passa la porte. Il se faufila sans la pousser entièrement. Il tenait Naine Folle, sa chèvre naine sous le bras contre lui. La déposant sur le planché, il referma rapidement la porte comme s’il était suivit. Dos et mains contre la porte, il ne bougeait plus, la respiration légèrement forte. Les sabots de la chèvres tapait sur le bois, elle faisait déjà sa vie. « Salut. » avait-il dit. Il balaya la pièce du regard et porta son attention à Zhen. Il lui fit un bref sourire et détourna vite les yeux. « J’avais besoin de calme. Ici je peux. A la maison, c’est le bordel… » commençait-il en fixant l’adorable et très simple carillon, l’air perdu. La tortue était simple, peinte à la main et creuse. Le fil y pendait et un cailloux y était fixé taper et résonner dans le ventre de la tortue. Tout au bout, un morceau de papier où était calligraphié des idéogramme asiatiques. Il était trop mignon. J’en voulais un moi aussi !

Il soupira. « Ma mère elle crie, Robyn elle crie, Apollo il crie… ». Il se redressait un peu de sa position prostrée et eut un sourire mielleux. Un peu trop. Il sortit de la boutique et la porte se referma. Ensuite, quelques coups dans la porte et elle s’ouvrait difficilement. Vael forçait avec la poussette où se trouvait son fils. Il l’avait laissé dehors. Si on avait tendu l’oreille, on aurait pu l’entendre hurler et pleurer de l’autre côté de la porte. Et non ! Ce n’était pas une alarme de voiture !. « Et je me suis dis aussi, que tu pouvais t’être lui mettre des aiguilles pour qu’il ferme un peu sa gueule tu vois ?! Car clairement, j’en peux plus ! Ta gueule. Ta gueule. Ta gueule. Ta gueule !!!!! » avait-il finit par hurler plus fort que son fils. Sa patience venait d’exploser, déchargeant tout sur l’enfant qui s’égosillait. Il ne s’entendait même plus parler. Apollo-Jules s’arrêta brusquement, regardait son père surpris et hurla de plus belle. Encore plus fort…. Il s’éloigna alors, pour s’approcher de l’asiatique. « Tu peux faire ça tu crois ? Bon okay j’aurais pu ramener ma mère, mais elle est folle. C’pas d’sa faute. Je sais pas si la piquer serait vraiment bénéfique. Rique que ça ajoute une nouvelle crise d’angoisse genre. Robyn… Bah, j’arrive parfois à coucher avec donc… Je voudrais pas trop la contrarier. Déjà que Apollo le fait assez bien comme ça. Alors, je me suis dis, je ramène le microbe. En plus, il est plus facile à transporter si besoin de l’y forcer. »

L’enfant ne s’arrêtait pas. Vael lui fit de gros yeux désespérée, aux bords des larmes réellement. Il brandit alors le doigt vers son enfant et fixait Zhen dans les yeux. Pour dire que j’avais besoin d’aide. « Je t’en prie !!! Sauve moi. Sauve le, car je vais le jeter à la mer attaché à un rocher. » faisait-il de l’humour – même si souvent on en doutait. « Ou alors je te le laisse un peu et je vais faire un tour ? » avait-il dit, comme téléporte à un autre endroit de la pièce, commençant à ouvrir une boite sur une étagère pour voir ce qu’il y avait dedans.

acidbrain




I’ts our Neverland


pour me mp ▻ ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Xuan
Écus d'Or : 295
Âge : 54 ans

Mon Histoire :
Hier est derrière,
demain est mystère,
et aujourd’hui est un cadeau,
c’est pour cela qu’on l’appelle le présent.

Schizophrénie : bientôt
Messages : 103
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Riorim
Dim 12 Nov - 23:53

Katchi - Ofenbach vs. Nick Waterhouse

La journée était plutôt tranquille, aussi Zhen s'était-il permis d'allumer une cigarette dans ce qu'on pourrait appeler 'l'arrière boutique'. C'était une manie profondément encrée en lui depuis des années qu'il avait réussi à freiner à défaut de totalement l'arrêter. Le regard pensif de l'Asiatique vagabonda sur les volutes de fumée jusqu'au moment où le carillon de la porte résonna. Avec soin, l'ancien maître de kung-fu écrasa sa cigarette dans le cendrier à côté de lui et il se leva pour aller voir. Il rajusta ses manches alors qu'il alla à la rencontre de son visiteur. Son prochain client ne viendra pas avant une heure donc il était curieux de savoir qui pouvait lui rendre visite.

"Vael, bonjour." Dit-il avec un sourire en découvrant l'identité du nouvel arrivant. "Et bonjour aussi Naine Folle." Ajouta-t-il en remarquant la présence de la chèvre naine. Zhen ne semblait nullement scandalisé de la présence d'un tel animal dans son commerce. Le comportement du jeune homme lui demandait trop d'attention pour cela et puis Zhen n'était pas le genre de personne à s'offusquer pour si peu. Au contraire, il s'était approché de l'animal pour le caresser la tête. "Tu as des ennuis ?" Demanda-t-il de son habituelle voix apaisante en voyant le comportement de fugitif de son visiteur surprise.

L'ancien combattant hocha simplement la tête alors que le jeune homme lui expliqua avoir besoin de calme. "Tu es toujours le bienvenu ici." Confirma-t-il, car il était toujours bon de rappeler ce genre de détail à ceux cherchant la paix. L'Asiatique sourit en voyant la fascination de Vael pour son carillon. C'est vrai qu'il en était assez fier. Si on pouvait éprouver de la fierté pour ce genre d'objet décoratif. Il aimait bien les tortues. Il se dégageait de ces êtres un profond apaisement.

Après un sourire mielleux, son visiteur s'était éclipser. Zhen reporta son attention sur la chèvre. "Tu as faim ? Que mange une chèvre déjà ? On va sûrement trouver quelque chose." Souffla-t-il en tapotant doucement la tête de Naine Folle et en discutant comme si l'animal pouvait lui répondre.

Le temps de formuler cette interrogation et la porte se rouvrit avec peine. Zhen quitta sa contemplation de Naine Folle pour aider son invité. Ou plutôt ces invités puisque Vael n'était pas revenu seule. L’acupuncteur apprit alors que le bruit persistant n'était donc pas une alarme de voiture, mais le jeune Apollo-Jules. Le pauvre pleurait comme si son monde s'écroulait, ce qui désespérait son père. "Calme-toi. Ce n'est qu'un enfant. C'est sa manière de s'exprimer." Dit-il toujours de son calme imperturbable après avoir attendu que Vael ait fini d'exprimer son désespoir. "Lui demander de se taire est aussi efficace de demander à Naine Folle d'arrêter de brouter n'importe quoi." Et en effet, la chèvre semblait avoir trouvé son bonheur comme si l'animal désirait apporter sa modeste contribution à la discussion. "Je vais voir ce que je peux faire. Installe-le ici." Dit-il en tapotant la table où ces clients s'allongeaient. Bien sûr, il ne comptait pas piquer le jeune Apollo. On ne peut pas tout régler avec des aiguilles.

Zhen se concentrait sur son client improvisé. Même s'il ne comptait pas se servir de ces aiguilles, cela ne signifiait pas qu'il comptait ne rien faire. Délicatement, il toucha certain point du bambin afin de vérifier la circulation de son ki. Malgré les cris qui continuaient, Zhen semblait plongé dans une concentration aussi imperturbable que son calme. Après un froncement de sourcil, il se saisit délicatement du bébé afin de lui tapoter doucement le dos à trois reprises. Apollo émit un renvoi digne d'un ogre des studios Dreamworks et se calma aussitôt. "C'est du thé, ça s'appelle du Milky Monkey King." Dit-il, dos tourné à ce que Vael faisait, mais se doutant bien que ce dernier était occupé à inspecter les pots à sa portée. "Tu en veux une tasse ?" Proposa-t-il avec un sourire en tenant toujours un Apollo calmé dans les bras.

acidbrain





Paix intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comment jardiner avec l'Opuntia?
» Identification d'un insecte "démoniaque"
» Peur de se la faire piquer ?
» Guêpes africaines
» Je viens de faire une folie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Absit Omen- :: L'Île de Riorim :: Sud de l'Île-
Sauter vers: