AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Jeu 12 Oct - 21:34


Zhen Shizu

yesterday is history, tomorrow is a mystery, but today is a gift.
That is why it is called the present.


nom.Shizu
prénom. Zhen
âge. 54 ans
conte. Kungfu panda
personnage. Oogway
date et lieu de naissance. Né dans la vallée de la paix, une région de la citée interdite, persuadé d'être né à Riorim depuis son exil sur l'île
situation.Veuf
orientation. Hétéro
fonction/profession. ancien maître de kung-fu, à présent acupuncteur
pouvoir(s). En tant que maître kungfu, les pouvoirs que possèdent Zhen sont en rapport direct avec une énergie qu'on nomme le 'ki', présent dans tout les êtres vivants. Zhen a apprit à prendre conscience de cette énergie grâce à des années d'entraînement.

Frappe de Ki : En frappant certains points dans le corps, Zhen peut influencer sur la circulation du Ki d'une personne. Dans sa démonstration la plus extrême, cette technique peu paralyser certains muscles. C'est un art qui demande beaucoup de précision car les points d'énergie en question sont minuscule. Il utilise à présent ce savoir pour apaiser les douleurs via l’acupuncture.

Harmonie : Si la frappe de Ki demande de la précision, l'harmonie demande une énorme concentration. Il s'agit de se concentrer sur son propre Ki afin d'augmenter son agilité et sa rapidité. Ce pouvoir pousse temporairement son corps à sa capacité maximum, mais il reste dans les limites qu'un humain puisse accomplir. Par exemple, il ne sera pas plus rapide qu'un être doté d'une rapidité ahurissante ou plus fort qu'une montagne de muscle. Lorsqu'il relâche sa concentration, la fatigue de l'effort le rattrape d'un coup.

objet(s) magique(s). aucun
groupe. les exilés
avatar. Donnie Yen

Anecdotes


Serein/Zen + Optimiste + Joyeux + Contemplatif + Patient + Naïf + Attentif + Altruiste/Idéaliste + Souriant + Sensible + Peu se montrer insouciant, intrépide et imprudent lorsqu'il s'agit d'aider les autres + Certain le qualifie d'excentrique + Cérémonieux + Franc + Simple dans sa façon de vivre + Magnanime + Obstiné + Son sourire paisible cache un esprit aiguisé qui ne manque pas de réparti ni, parfois, de ruse lorsqu'il y est contraint.

"Je vous sers du thé ?" est devenue une question que redoutent ces visiteurs pressés. Zhen estime qu'un bon thé prend du temps. Ce n'est pas au point de suivre le rituel japonais, mais presque.

Il semble d'un calme à toute épreuve, mais un signe indicateur de la limite de sa patience et de le voir doucement tournée les perles de son bracelet bouddhiste attaché à son poignet. Passez le long des 108 perles qui le composent l'aide à retrouver progressivement son calme.

Il peut arrêter sa marche pour admirer la danse d'une feuille portée par le vent.


questionnaire.

Votre avis sur la magie ?
Mitigé. Je reconnais qu'elle peut apporter des bienfaits entre des mains pacifiques, mais, j'en garde l'image d'une arme à double tranchant, à la fois tentante et dangereuse. Dans mes jeunes années, j'y voyais la facilité et traitais de lâche ou de fainéant ceux qui en faisait usage. Mon jugement s'est adouci avec le temps. Je peux comprendre l'attrait que représente la magie. Tout comme je l'ai trop souvent vu pervertir leur utilisateur et avoir des conséquences même lorsqu'elle est guidée par la personne la plus pure qui soit. En dehors des terres de la cité interdite, on prend ma manipulation du ki pour de la magie, ce qui me fait toujours sourire. Il est vrai que, tout comme la magie, l'utilisation de mes techniques n'est pas sans conséquence.

À présent maudit et exilé, pour moi, la magie n'est que superstition d'un temps révolu.

Quelle était votre place avant le conflit avec The Witch ?

Bien avant le conflit avec The Witch, j'étais un maître de kung-fu dans un endroit paisible appelé très justement la vallée de la paix. Puis arriva le moment où mon élève, Shifu, dut affronter sa plus terrible épreuve. Une leçon qu'il devait malheureusement apprendre tout seul. Ne pouvant rien faire de plus que de croire en lui, j'ai quitté les terres protégées de la citée interdite et j'ai parcouru les différents royaumes en apportant mon aide à tous ceux qui semblait en avoir besoin, me concentrant en dehors de cela à la méditation et à l'entraînement. Ma vie ressemblait beaucoup à celle d'un ermite. J'aidais sans prêter attention à l’allégeance de la personne. Qui étais-je pour juger ? Devais-je refuser d'offrir de l'aide à quelqu'un sous prétexte d’idéaux différent ? Même le pire meurtrier pourrait apprendre quelque chose s'il recevait un geste de compassion. L'avenir me dira si j'ai eu raison ou tord dans mon attitude.

Voulez-vous vivre autre-chose que cette vie ?

Quand on est jeune, on est en constante recherche de changement et perpétuellement insatisfait de sa vie. Le temps se charge de vous faire regretter ce comportement. Le temps, le destin ou la fatalité, je ne sais pas quel mot choisir comme responsable à ce qui m'a fait réaliser mon erreur. J'ai aimé une femme comme jamais plus je ne le ferais. Nous avions des rêves, des envies de dépasser cette vie insulaire, comme tout les jeunes couples, sans doute. La mort de ma femme m'a fait réaliser qu'à force de se projeter dans l'avenir, on oublie de se concentrer sur le moment le plus important : le présent. J'essaye de me souvenir de la manière qu'elle avait de froncer les sourcils quand elle était contrariée, de sa manière de servir le thé, tout ces détails que je veux chérir, mais que je ne peux pas, car je les voyais à l'époque comme des gestes du quotidien qui ne méritait pas qu'on s'y attarde. J'y vois une leçon dont je m'efforce chaque jour d'en appliquer la conclusion. Me satisfaire de ma vie et savourer l'instant présent.


crackle bones


Derrière l'écran
pseudo. Mushette
prénom. Mushette
âge. :p
pays. un plat pays nommé belgique
fréquence de connexion. aussi souvent que possible
inventé ou scénario. inventé
comment avez vous connu le forum. je viens de nkl
code du règlement. code ✔️︎ by louis
commentaires. aucun pour l'instant


Dernière édition par Zhen Shizu le Mar 17 Oct - 8:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Jeu 12 Oct - 21:36


Histoire

C'est sur le chemin où on l'attend le moins qu'on rencontre son destin.




L'histoire d'Oogway commence dans la guerre et les conflits. Coupé des tracas extérieur, la cité interdite était traversés par ces propres batailles et, surtout, par les envies d'unification de l'empereur de l'époque. Oogway grandit dans la précarité. Ses parents ne se plaignaient jamais, serrant les dents, se débrouillant avec leur maigre ressource et nourrissant l'espoir que les choses s'arrangent. L'enfant qu'il était avait du mal à suivre cet exemple, à accepter le sort et prier les grands ancêtres pour que demain soit meilleur. Pourquoi prier des morts au lieu d'agir soi-même ? De la même manière, il ne comprenait pas pourquoi on le grondait lorsqu'il essayait d'améliorer leur repas en volant un peu de nourriture. Ce n'était pas grand chose, un bol de riz, un fruit, une pomme de terre, juste de quoi agrémenter leur repas qui restait frugal, pourtant son père le punissait comme s'il avait volé un trésor impérial !

Cela fit naître un profond sentiment d'injustice, ce qui le rendit irritable et bagarreur. Puisqu'il était puni lorsqu'il cherchait à en faire profiter sa famille, il gardait ses butins pour lui. Le petit cocon familial lui devenait de plus en plus insupportable. Alors qu'il entrait dans l'adolescence, la famille s'agrandit. Pas longtemps, hélas, car le bébé ne survécut pas à l'hiver qui suivit. Sa mère échappa de très peu à la même fin, tellement l'accouchement l'avait affaiblit. Oogway fut envahi par le remords. Il repensait à son comportement devenu égoïste à cause d'un monde qu'il trouvait injuste. Aurait-il pu faire quelque chose pour aider sa petite soeur à survivre ? Était-ce sa faute ? N'aurait-il pas dû partager ses larcins avec le nouveau né au lieu de tout garder pour lui ? Honteux, incapable de supporter le regard de ces parents, voyant des reproches là où il n'y en avait pas, il partit sans laisser un mot; sans justifier son geste, la culpabilité nouant sa gorge.

Il vécut à la dure, tantôt s'alliant avec des jeunes de son âge qu'on pouvait ranger facilement dans la case 'mauvaises fréquentations', tantôt luttant contre eux pour un bon repas ou un coin protégé de la pluie pour dormir. Ses nuits restaient agitées, toujours rongées par la culpabilité d'avoir abandonné sa famille. Pourtant, l'idée de rentrer chez lui était aussitôt chassée de son esprit. Il se durcit et développa un certain talent au combat. Il était agile et savait encaisser. Sa vie changea lorsque des recruteurs engagèrent (de grès ou de force) tous les garçons en âge pour gonfler les rangs de l'armée impériale. C'est ainsi que sa vie devint une longue suite de batailles.

Oogway semblait avoir trouvé sa vocation. Sous les ordres de l'empereur, il avait l'impression de faire changer les choses dans le bon sens. Leurs ennemis, les Huns, étaient forcément maléfiques. Les vaincre apporterait la paix tant attendue sur l'ensemble des terres. Parmi les soldats, il se lia d'amitié avec Kai, qui partageait ses convictions ainsi que sa rage durant les batailles. Ils furent rapidement inséparables, des frères de coeurs et de redoutable adversaire pour l'ennemi lorsqu'ils joignaient leurs forces. Les années passèrent, le conflit s'éternisait, pourtant jamais ils ne remirent le projet de leur empereur en question. Leurs réputations grandirent, au point que la simple évocation de leur nom pouvait semer la terreur parmi l'ennemi. Victoire après victoire, l'armée Huns fut mises en déroute par-delà la muraille. La paix ! Enfin ! Oogway et Kai commirent alors une erreur de jugement qui allait changer le cours de leur destin : ils se reposèrent sur leurs lauriers, ignorant qu'il fallait se méfier d'un ennemi qui n'avait plus rien à perdre.

Le chef des Huns de cette époque voulait briser ce duo de guerrier qui avait changer le cours de cette guerre. Tant qu'ils seraient en vie, tout projet de conquête de la cité interdite semblait condamné à l'échec. Une poignée d'assassins fut envoyée contre eux. Oogway fut gravement blessé durant cette embuscade. Ces plaies étaient non seulement profondes, mais la lame qui les avait infligés était empoisonnée. On aurait beau panser ces blessures, il était impossible de stopper la progression du poison. C'est ce que le guérisseur annonça à Kai lorsqu'il y porta son ami. Oogway affaiblit par ces blessures était prêt à accepter sa mort tandis que Kai refusait ce verdict. Il porta son frère de coeur de village en village dans l'espoir de trouver une personne capable de faire un miracle. Invariablement, le verdict restait le même, tout juste lui conseillait-on un moyen de ralentir la progression du poison, retarder l'inévitable, pourtant Kai s'entêtait. Une rumeur parlait d'une vallée cachée dont les habitants maîtrisaient une énergie mystérieuse capable d'accomplir des miracles. Personne n'avait réussi à la trouver, tant la montagne était dangereuse. Il en fallait plus pour décourager le guerrier, malgré les suppliques d'Oogway de ne pas se lancer dans un périple aussi dangereux.

Le voyage faillit leur être fatal à tous les deux. La montagne était déjà dangereuse seul, alors pour quelqu'un transportant un blessé... À un moment, le froid des hauteurs et le poison continuant son chemin dans ses veines firent perdre connaissance au blessé. Il sombra avec la certitude de ne jamais se réveiller. Oogway se réveilla dans un endroit paradisiaque, ses blessures étaient panser et il ne sentait plus les effets du poison.

Durant sa convalescence, il eut tout le loisir d'en apprendre plus sur cette fameuse énergie mystérieuse nommée ki qui était à l'origine de sa guérison miraculeuse. Ce n'était pas de la magie, comme le disaient les rumeurs concernant la vallée, il s'agissait d'une énergie présente en toute chose. Seule une âme en paix avec soi-même pouvait la percevoir. Lin, la charmante demoiselle qui l'avait soigné, fut une excellente instructrice. Oogway admirait la sérénité et la douceur qui émanait de sa sauveuse. Il n'avait connu qu'une vie précaire puis la rudesse des champs de bataille, jamais il n'avait entrevu la possibilité d'une vie paisible, pourtant, lorsqu'il était seul avec Lin, il arrivait à se projeter dans un tel avenir sans problème.

Les deux frères d'armes restèrent dans la vallée et eurent l'immense privilège d'apprendre la maîtrise du ki. Oogway désirait apprendre pour ensuite partager ce savoir guérisseur. Kai, quant à lui, était motivée par des desseins plus sombre. Il voyait l'application militaire de cette technique. Il réussit à convaincre son ami de l'utilité de sa démarche, déclarant que ce ne serait que dans un but défensif et non-belliqueux. Oogway se laissa aveuglé par ce discours. Comment pourrait-il douter de l'ami qui avait risqué sa vie pour sauver la sienne ? Il continuait d'y croire alors qu'ils inventèrent ensemble un art martial basé sur le savoir acquis dans cette vallée. en parallèle, il se rapprocha de Lin et les deux amoureux ne tardèrent pas à se marier. L'avenir semblait sans nuage.

Jusqu'au jour où Kai lui montra une technique qu'il avait inventé. Elle consistait à voler le ki présent dans la nature ou chez l'ennemi pour accroître ces propres capacités. "Quels ennemis ? La guerre est finie, Kai !" Commenta Oogway, horrifié par l'invention de son ami. Malheureusement, son frère de coeur resta sourd à ces tentatives de régler cette divergence d'opinions de manière pacifique. Alerter par le bruit, Lin vint lui prêter main forte, suivit par les autres maîtres. La folie de Kai semblait impossible à calmer, encore moins à stopper. La lutte fut terrible. Sans pitié, Kai volait l'énergie de ces adversaires et augmentait sa force. Ce n'est que lorsqu'il ne resta plus que son ancien ami que le poing du guerrier se montra hésitant, hésitation qu'Oogway n'eut pas et put mettre à profit. En se servant des techniques apprises dans cette vallée, il immobilisa Kai en appuyant sur des points précis de son corps avant de finalement porter le coup fatal.

Oogway descendit de la montagne aussi bien détruit physiquement que mentalement. Il avait perdu son amour, il avait été obligé de tuer celui qu'il avait considéré comme un frère. Le fait qu'il était à présent le seul détenteur de la maîtrise du ki fut la seule chose qui l'empêcha de sombrer. Ce savoir ne devait pas disparaître. Il voyagea jusqu'à trouver un endroit paisible nommée la vallée de la paix. Là-bas, il enseignait son art à Shifu. Si son élève se montrait fort talentueux dans son apprentissage du kungfu, il n'arrivait jamais à atteindre la paix intérieure nécessaire pour arriver à maîtriser le ki. L'esprit de Shifu était trop concentré sur des questions sans importance, comme de savoir quel était le but ultime de cet apprentissage. Le but ultime ? Est-ce qu'un poisson a besoin d'un but ultime pour nager ? Un oiseau pour voler ? Seulement Shifu ne se satisfaisait pas de ces réponses saugrenues. C'est ainsi qu'Oogway confectionna un rouleau richement décoré et inventa l'existence du guerrier dragon. Le rouleau contenait son ultime leçon, en cela, il disait la vérité, peut-être avait-il légèrement menti en affirmant que les personnes indignes deviendraient aveugle si elles tentaient de lire le rouleau, mais c'était uniquement pour s'assurer que l'ouverture du rouleau se déroulera au moment venu. À partir de ce petit mensonge, la légende du guerrier dragon prit des grandeurs disproportionnées, chacun y ajoutant un détail de son cru, ce qui attira d'autres maîtres du kungfu. Le sanctuaire devint un lieu d'échange en plus d'apprentissages.

La vallée de la paix portait bien son nom. Le temps s'écoula sans qu'aucun trouble ne vienne perturber le calme. Oogway avait fini d'enseigner ce qu'il savait et Shifu prit à son tour des élèves. Le fondateur de ce sanctuaire pouvait se consacrer à la méditation en se contentant d'intervenir avec ces conseils farfelus lorsqu'il sentait que cela était nécessaire.

Il s'était juré de ne plus jamais utiliser la technique qui l'avait aider à vaincre Kai. Un serment qu'il dut briser lorsque Tai Lung voulut prendre le rouleau du guerrier dragon par la force. De la même manière, il immobilisa le fils adoptif de Shifu, mais, cette fois, il ne porta pas le coup final. Tai Lung fut conduit à la prison Chorh-Gom. Avec les années, cette histoire ne devint qu'un vague souvenir pour les habitants de la vallée. Pas pour Shifu. "Le guerrier dragon apportera la paix dans ton coeur." Lui assura son maître. Quelqu'un capable de comprendre la signification du contenu du rouleau pourra enseigner cette sagesse à Shifu, c'était certain. Sauf que ce dernier comprit cette phrase de travers. Élever un de ces apprentis au rang de guerrier dragon devint son obsession. Il s'éloignait un peu plus chaque jour de la paix intérieure qu'Oogway essayait de lui enseigner.

Que pouvait-il faire pour aider son élève ? Oogway se posa longtemps la question. En réalité, il connaissait la réponse depuis tout aussi longtemps et redoutait simplement de le faire. D'une certaine façon, en créant la légende du guerrier dragon, il avait posé le premier domino qui avait abouti à cette situation. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à effectuer la pousser qui entraînerait une nouvelle suite d'événements. Oogway convoqua Shifu pour lui annoncer qu'un jour Tai Lung s'évadera et que seul le guerrier dragon pourra le vaincre. Shifu vit une prophétie là où il n'y avait que probabilité, ce qui enclencha son destin.

Un tournoi fut créé afin d'aider Oogway à désigner le guerrier dragon. Sauf qu'au moment où il s'apprêtait à élire Tigresse, ce fut un intrus qui tomba juste devant elle. Shifu y vit un accident, mais Oogway savait d'expérience que le hasard n'existait pas. Après avoir donné ces derniers conseils et guider le jeune Po, il dut faire une chose difficile mais nécessaire : partir. Il demanda à son élève d'y croire. Cette recommandation énigmatique était aussi valable pour lui-même. Il devait croire en Shifu et en ceux qu'il avait formé. Il ne pouvait pas éternellement les guider. Certaines leçons ne pouvaient être apprises que par ces propres moyens. Afin de ne pas être soumis à la tentation d'intervenir, Oogway quitta les terres de la cité interdite.


crackle bones


Dernière édition par Zhen Shizu le Mer 18 Oct - 8:58, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Jeu 12 Oct - 21:41


Histoire

no matter what you do, that seed will grow to be a peach tree.
You may wish for an apple or an orange, but you will get a peach.






exil par the witch - en cours d'écriture  Fish




vie sur Riorim - en cours d'écriture  Tank


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 25 ans

Schizophrénie : Non juste moi et les gens dans ma tête ._.
Écus d'Or : 255
Messages : 142
Mon Histoire :

Je suis née dans un petit village de Vesta, mon père est artiste et ma mère est cartographe. - Quand j'étais petite, j'avais très peur du noir et des monstres qui sortaient de mon placard. Alors un jour, j'ai décidé de suivre le monstre jusqu'à chez lui pour voir qu'est ce que pouvait bien être le monde des monstres. - A Monstropolis j'ai fait la rencontre de Jacques Sullivan et Robert Razowski qui se sont très bien occupés de moi, ce sont mes meilleurs amis. - Malheureusement, j'ai du rentrer en urgence après l'affaire Waternoose. - Un fois à la maison, je n'ai plus eu peur des monstres ou du noir (enfin suffisamment pour pouvoir passer une nuit tranquille comme tout le monde) et j'ai même arrêté de faire pipi au lit. - Mes parents m'ont tout appris, danser, chanter, dessiner, peindre, sculpter, jouer d'un instrument, parler d'autre langue, lire une carte, lire une boussole ou bien jouer la comédie. Malheureusement, quand j'avais 13 ans, mes parents se sont séparés. Ce qui est drôle c'est que ma mère m'avait toujours dis que l'année de mes 13 ans serait importante mais je ne vois pas en quoi elle l'a été si ce n'est qu'elle a marqué la fin de ma famille unie et de ma vie calme et tranquille. - Peu après le divorce, Sulli est revenu me voir et je suis retournée à Monstropolis, j'ai appris que Célia et Bob s'étaient mariés et ont eu des jumeaux dont je suis la marraine ! J'ai passé du bon temps mais j'ai également apprit un terrible secret qui m'a, je l'avoue, fait un peu péter les plombs et partir précipitemment.... MAintenant, j'essaye de tout faire pour retourner là bas et essayer d'arranger les choses.

Quand je suis partie de Monstropolis, j'ai emmené avec moi quelques bonbonnes, ce n'est pas du vol ! Seulement, je sentais au fond de moi que j'allais en avoir besoin, c'était un présentiment auquel je ne pouvais pas tourner le dos. - A mon retour j'ai passé la moitié de ma vie a étudier les bonbonnes et à essayer de les faire marcher, sans le dire à mon père, ca m'a valu beaucoup de crises d'insomnies et de crises de nerfs mais j'ai enfin réussit ! Après tant d'années ! - Il était grand temps de sonner l'heure de ma grande expédition. Je retrouverai Monstropolis et pourquoi pas, de nouveau monde. - Mon voyage débuta à Dunbroch puis Camelot, le Pays des Merveilles, la Cité d'Oz, la Jungle, la Terre des Lions, Agrabah et pour finir, j'ai atterrit à Tortuga où j'y ai fait la connaissance de Vidia. Elle est moi avons été capturées et traînées sur bateau qui s'est retrouvé être la cible d'un monstre marin qui a enlevé Vidia. - J'ai été amené à The Witch qui a trouvé le moyen de faire de moi sa subalterne sans quoi je ne reverrais jamais plus Vidia....


Date d'inscription : 17/08/2017
Localisation : Vesta


Feuille de personnage
Pouvoirs/particularités:
Liste des armes:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Jeu 12 Oct - 22:23

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche et j'adore ton personnage *-*
J'espère que tu seras apaisé ( ;) ) quand tu l'auras terminé =3

_________________
Caribou
Si t'es pas joli soit au moins poli ! ▬ Sulli, il ne faut pas l'appeler. Tu commençes par l'appeller et tu finis par t'attacher ! Maintenant tu nous déblaies ta Bouh du plancher ou je pique une crise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : vite

Schizophrénie : dragou le glouglou - harris la brioche - ebouny le bounty
Écus d'Or : 760
Messages : 510
Mon Histoire : il était un petit navireuh qui n'avait ja-ja- jamais naviguey ohey ohey
ohey oheyyyy matelot ! mateloe naviiiigue sur les flooooots !

Date d'inscription : 15/01/2017


Feuille de personnage
Pouvoirs/particularités:
Liste des armes:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Ven 13 Oct - 7:09

Aaaah mais que je suis gaie de vous voir !
Ma mushette !!! Coeur tellement hâte de voir ce que tu vas me faire ! hâte hâte hâte ! Ca a intérêt à être parfait depuis le temps que tu m’en parles Hihi Moi te mettre la pression, que nenni ? What a Face vengeance !
Non trop heureuse ! C’est l’excitation qui me rend mauvaise ! héhé
Bon courage pour ta fiche. :please:

Lit Lit Lit

_________________
I do not know why I would go in front of you and hide my soul, ‘cause you're the only one who knows it. Yeah you're the only one who knows it. ▵ ©️endlesslove.
“ white R. ” ▵

(compte admin) ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Ven 13 Oct - 7:42

merci à vous deux
et même pas peur de la pression, je suis la zennitude incarnée Fail

_________________

Paix intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Écus d'Or : 25
Messages : 28
Âge : 22
Date d'inscription : 03/09/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Ven 13 Oct - 10:37

Bienvenuuuuuuuuue à toi aussi =DD
Contente de vous voir venir enfin Potté Courage pour les fichounettes !!!!

(Je suis plus connue sous le nom d'Anne peut être Hihi )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : Demandes tu au soleil quel âge il a ? Alors tire toi !

Schizophrénie : Un animal qui ressemble à un élan mais qui n'en est pas un :hihi:
Écus d'Or : 35
Messages : 47
Mon Histoire : Je suis né grâce à la peur ressenti par les premiers hommes. ~ Mon existence est régis par la profusion de la peur à travers les mondes. ~ En construction
Date d'inscription : 26/08/2017
Localisation : Au plus noir de la nuit


Feuille de personnage
Pouvoirs/particularités:
Liste des armes:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Ven 13 Oct - 12:44

J'aime trooooooooooooooooooop Kung fu panda *-*
"C'est un panda ? Hey mon gars t'es un panda !!!!!" XD voilà voilà je sors x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Ven 13 Oct - 19:39

Anne > Keur Keur

James > chut, si on me lance, je peux faire toute les répliques du film Hihi

_________________

Paix intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : plus d’un millénaire

Schizophrénie : Bribri, drago, harris
Écus d'Or : 268
Messages : 168
Mon Histoire : Elle est le pire cauchemar des hommes pour ceux qui connaissent son histoire. – Créature marine aux tentacules faites d’un bout d’une tentacule de Kracken, le flair d’un requin, la mâchoire d’un poisson-vipère et les nageoires d’un poisson-lion sur les bras et dans le dos. – uc – uc – uc – uc – uc – uc


Date d'inscription : 18/06/2017


Feuille de personnage
Pouvoirs/particularités:
Liste des armes:
Inventaire magique:

MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Aujourd'hui à 9:35

La chouiiiiiite vite ! Niknik

_________________

   
Beautiful and poisoned
Oh, my waking world, I leave you for a girl. Cast away into this blight, swimming blindly through the night. Now my heart is bound like a plague upon this sound. And oh, it slips away, such soft decay. Then it grows.

pour me mp ▻ ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 54 ans

Schizophrénie : bientôt
Écus d'Or : 0
Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2017


MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   Aujourd'hui à 10:32

J'y travaille, j'y travaille

_________________

Paix intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (UC) Rien n'arrive par accident - Oogway   

Revenir en haut Aller en bas
 
(UC) Rien n'arrive par accident - Oogway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé de mon chiot
» Casser une montre : L'accident qui arrive de temps en temps
» En espérant que se genre de choses n'arrive plus jamais
» Vous arrive-t-il souvent d'aller chez le véto pour rien?
» Ma petite furette n'arrive pas a boire au biberon d'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- ABSIT OMEN - :: Connaître le Monde :: Se présenter-
Sauter vers: