RSS
RSS



 

fast- Rencontre inattendue (James G. Nightmare) [v]

 :: Le tri sélectif :: La salle des archives :: anciens rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Écus d'Or : 30
Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Messages : 33
Âge : 23
Date d'inscription : 03/09/2017
Mer 27 Sep - 22:24



 Rencontre inattendue
Feat James G. Nightmare
 
Agaçante, énervante, chiante. Il n’y avait pas d’autres mots pour décrire la reine. M’imposer à moi certains de ses ordres, elle ne devrait pas pouvoir faire ce genre de chose. Mais c’était malheureusement ce qu’exigeait mon rôle auprès d’elle : dame de compagnie. J’avais cherché à être au plus près du pouvoir sans pour autant prendre le risque de perdre la tête en cas de révolte du peuple. Parfois, à être trop prudente, je perdais ma liberté d’agir et ça ne me plaisait pas. On ne devrait jamais rien imposer à une Howard, et encore moins à moi. J’étais l’une des dernières de ma famille, et j’exigeais qu’on me montre plus de respect. Ce n’était pas cette gamine au pouvoir qui allait me dicter ma conduite !
A ces pensés, je soupirais. La journée était terminée, et j’avais le droit de rentrer chez moi. C’était l’un des termes du contrat, j’avais le droit de retrouver mon domaine deux fois par semaine, voire plus si la nécessité se présentait. Je ne vivais pas loin du château de sa Majesté, ses valets pouvaient venir me chercher sans difficulté et sans perdre trop de temps. De plus, je me sentais beaucoup mieux en ma demeure, plus en sécurité. Alors que mon petit palais se dessinait devant mes yeux, un homme de la reine vint me voir, un billet à la main. Je le pris et vis mon nom écrit dessus. Je reconnaitrais cette écriture entre mille. Je l’ouvris et lus les quelques mots d’Alexandre : « Je serai en retard. La reine me retarde. Excuse-moi. ». Je chiffonnai la feuille en boule et la laissai tomber à mes pieds.

- Tu te fais désirer mon cher. Murmurai-je pour moi-même. Relevant le nez pour reprendre mon chemin, je me retrouvais alors face à un homme. Un inconnu. Monsieur ?


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 29 Sep - 12:07



Rencontre inattendue.

Rose-Mary & James

Celui qui perce en Grèce fera de la graisse en Perse. Philoctète.

J'en ai marre d'être un humain ! Marre des bateaux ! Marre de cet abrutis de Lièvre et marre de ce fichu Pays des Merveilles ! J'aurais pu venir en un battement de cil, j'aurais pris ce qui m'intéresse et je serais parti tout aussi vite. Là j'ai été obligé de me farcir une croisière de l'horreur avec des lépreux et des pirates ! Moi ! J'ai envie de m'arracher la peau du visage en voyant à quoi j'en suis réduit. Quelle honte ! Quelle indignation que d'avoir fait une aussi grande dégringolade de puissance. Il faut que je me débarrasse de cette malédiction coûte que coûte, je ne peux demeurer sous cette forme plus longtemps.

Le Lièvre ne m'ayant été d'aucune utilité, je suis obligé de rentrer bredouille. Tout ce que j'ai envie de faire c'est de ruminer, pester et me plaindre toute la sainte journée. Voilà une semaine que je suis comme ça et j'ai déjà les mauvaises habitudes de ces parasites immondes.

Je m'arrête un instant le temps de reprendre mes esprits. Je caresse mes tempes et respire doucement. Une voix se fit entendre derrière moi, j'en tremble tellement ce que je m'apprête à faire m'excite au plus haut point ! Je vais lui flanquer la frayeur de sa vie ! Au moment de me retourner je vois une femme sublime, qui a l'air de passer une journée aussi mauvaise que la mienne. J'expire un grand coup, laissant échapper de mon corps le nuage de terreur que j'étais sur le point de lui insuffler. L'air autour de nous se rafraîchit légèrement, devenant presque malsain, puis quand le nuage fut dissipé, la chaleur étouffante de ce pays psychédélique revint nous entourer.

- Madame ?


Quoi ? Ah vous vous attendiez peut être aux courbettes et autres normes sociales que la bienséance impose aux gens qui se croient supérieur aux autres ? Et non. Pas aujourd'hui, sans compter que pour quelle fichtre raison je lui ferais un baise main alors que c'est elle qui est venue vers moi ! Pourquoi ce n'est pas elle qui baiserait ma main ? Mon dieu Grippe-Sou, à force d'être resté avec ce demeuré tu deviens aussi stupide que lui ! Il faut vraiment que je quitte ce pays !
(c) DΛNDELION
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Écus d'Or : 30
Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Messages : 33
Âge : 23
Date d'inscription : 03/09/2017
Ven 29 Sep - 18:37



 Rencontre inattendue
Feat James G. Nightmare
 
La journée avait été longue et mauvaise, rien ne s’était passé comme voulu. La Reine m’avait à peine écoutée, et n’avait fait que me donner des ordres. Me donner des ordres ? A moi ? C’était humiliant. Je détestais ça, mais je n’avais pas vraiment le choix, je devais obéir. Premièrement, parce qu’elle était ma reine. Deuxièmement parce que je travaillais pour elle. Et troisièmement, parce qu’elle avait un don d’autorité. Mon don de persuasion ne faisait pas le poids contre son pouvoir à elle. Malheureusement. Peut-être qu’Alexander allait avoir plus de chance que moi et qu’il pourrait obtenir ce qu’il souhait de sa Majesté.

Alors que je rentrais, je reçus un billet de la part de mon amant… Il retardait son retour au domaine. J’espérais qu’il avait une bonne de raison d’être en retard et surtout, qu’il restait longtemps au château pour venir à bout d’une affaire et que celle-ci serait un réussite. Je préférais faire disparaitre ce billet de ma vue pour ne pas assombrir mon humeur, et repris mon chemin alors que la température s’amusait à monter et descendre. C’est là que je tombais face à face avec un inconnu.  Je l’interpellai sur le ton de l’interrogation : qui était-il ? Que faisait-il ici ? Que voulait-il ? Il se contenta de m’interpeller à son tour sans la moindre salutation. Arquant un sourcil et levant légèrement la tête pour retrouver un haut port de tête, je lui dis simplement :

- Vous êtes devant chez moi… Et lorsque nous rencontrons une dame, nous sommes censés la saluer comme il se doit… Veillez vous en aller monsieur.

Si j’en avais envie, je pouvais l’obliger à saluer bien bas. Mais je n’étais pas d’humeur… Il devait juste déguerpir le plancher et rester loin de chez moi.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 29 Sep - 19:08



Rencontre inattendue.

Rose-Mary & James

Celui qui perce en Grèce fera de la graisse en Perse. Philoctète.

J'ai l'impression que ma petite réplique ne lui a pas plus. Je le vois à la posture de paon qu'elle vient de prendre dans le but de m'impressionner. Soupire. Les femmes alors....

Je décide donc de prendre la même position qu'elle. Je l'imite à la perfection comme si elle était devant un miroir. Ça ne me coûte rien, imiter les gens je l'ai toujours fait. Ça peut paraître assez angoissant à certain moment donc je l'utilise plutôt naturellement. C'est sans doute ce qui rend cette faculté encore plus flippante.... A voir.

En attendant, elle pense que sa petite voix de cresselle a une quelconque influence sur moi. Tendre naïveté. Je ne vais ni la saluer ni me rabaisser. J'ai connu le temps où les hommes battaient des femmes pour moins que ça. J'ai connu des contrées où les femmes sont lapidées pour un simple regard à un homme et elle, elle profite avec insouciance de son statue de.... quoi.... dame de compagnie ? Sûrement. Un tel niveau de frustration ne né que chez les gens en quête d'un pouvoir qu'ils n'auront jamais.

Je m'approche d'elle lentement, un sourire malsain aux lèvres. Je m'approche encore, droit comme un piquet. Une fois que je suis suffisamment près d'elle pour sentir le parfum de roses sur ses cheveux, je le respire un grand coup sans aucune gêne, je penche mon visage sur le sien jusqu'à ce que le bout de mon nez glacé comme la mort, touche le sien.

- Je n'ai pas l'intention de m'éterniser sur la malheureuse parcelle de terre d'une dame de compagnie.


Je me redresse, la regarde droit dans les yeux un instant puis je m'en vais comme un prince, sans ôter mon merveilleux sourire effrayant de mon visage. Je lui tourne le dos et commence à marcher.
(c) DΛNDELION
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Écus d'Or : 30
Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Messages : 33
Âge : 23
Date d'inscription : 03/09/2017
Ven 29 Sep - 19:39



 Rencontre inattendue
Feat James G. Nightmare
 
Je le regarde m’imiter. Le regard plein de lassitude. S’il trouvait ça drôle ou je ne sais quoi, il se trompait. Ça ne me touchait aucunement, en fait, ça m’agaçait, c’est tout. Je le regardai alors dans les yeux, un sourire hypocrite dessiner sur les lèvres. Toujours dans ma posture fière, je lui soufflai :

- On dit que l’imitation est la plus haute forme d’admiration… Je vous remercie pour la fascination que vous me portez, c’est trop d’honneur.

Alexander serait là, il me dirait de me tenir tranquille et d’arrêter de m’attirer des ennuis. Cet inconnu n’était personne, je ne le reverrais sans doute jamais. J’aurais dû passer mon chemin, l’ignorer et regagner le confort de ma demeure. J’avais envie d’un bain chaud pour me détendre. Alors je me décidais à faire ça, l’inconnu s’approcha de moi. Un mauvais sourire habillait ses lèvres. Je choisis de ne pas bouger, de lui faire face. Je n’avais pas peur. Il était tout près, je sentais son souffle sur ma peau et puis son nez, se colla au mien. Sa peau était froide comme le marbre. Encore un peu, et il se serait manger une claque.

- La Dame de compagnie vous demander d’aller vous faire voir. répliquai-je sur un ton tout naturel.

Je le regardais alors s’éloigner… C’était un personnage intriguant, mais je n’avais rien à faire avec lui. Et pourtant, j’avais envie de savoir qui il était. Sauf que je n’avais rien pour le retenir, une partie de moi avait envie de lui remettre les idées en place.

- Vous êtes un impertinent et un mal élevé, monsieur. Rentrez bien chez vous.

Je tournai à mon tour les talons afin de rentrer chez moi. Au diable ma curiosité, j’avais envie de rentrer chez moi et de me détendre après ma rude journée !


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Lun 2 Oct - 12:56



Rencontre inattendue.

Rose-Mary & James

Celui qui perce en Grèce fera de la graisse en Perse. Philoctète.

De la fascination ? C'est tout juste si je me retiens de lui vomir dessus. En fait je ne sais vraiment pas ce qui me retiens de dégueuler un jet de liquide noirâtre et visqueux, subtile mélange de sang humain et de chaire en décomposition. Je voudrais aussi qu'un oeil d'enfant tombe dans son décolleté bien trop plongeant pour être descend et qu'une odeur de mort camoufle cette épouvantable odeur de rosée du matin qui est la sienne. Mais au lieu de ça, je préfère ignorer complètement sa remarque et continuer mon chemin. L'homme est une calamité mais la femme.... Je pense que c'est bien pire. Même si les enfants restent les pires monstres qu'ils puissent exister.

- Gueuse et vulgaire, vous à de décidément tout pour plaire.

Dis-je par dessus de mon épaule sans même prendre la peine de la regarder. A quoi bon, je n'avais pas envie de rester et elle voulait que je m'en aille donc pourquoi devrais je encore perdre du temps ?

Le dernier pic était si pathétique qu'il se devait d'être théâtrale. Je me retourne pour lui faire face. Je me tiens la poitrine au niveau du coeur comme si j'étais en train de faire une crise cardiaque. Mon visage se crispe et je pose un genoux à terre en me tordant de douleur.

- Seigneur ! Pardonnez moi parce que je ne suis qu'un impertinent ! Et faites que cette dame n'aille pas raconter à mère que je suis un mal élevé ! Pitié Seigneur !

Puis dans un dernier soupire je m'effondre sur le sol en poussant mon dernier soupire.
(c) DΛNDELION
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Écus d'Or : 30
Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Messages : 33
Âge : 23
Date d'inscription : 03/09/2017
Mar 3 Oct - 19:14



 Rencontre inattendue
Feat James G. Nightmare
 
Tout ceci n’avait aucun sens, je n’avais pas de temps à perdre avec lui, surtout qu’il ne m’apportait rien. Il n’était qu’un inconnu qui me faisait perdre mon temps et qui m’agaçait. Il ne savait pas à qui il avait à faire, et si l’occasion se présentait, je lui ferais payer son comportement envers moi. Il ‘était hors de question que je me laisse faire ainsi et que je ne dis rien. Il serait cependant mal avisé de montrer ma contrariété immédiatement. Je ne savais pas qui il était, et de quoi il était capable, il fallait donc que je m’informe sur son identité et que je sache de quoi il était capable. Pour parler ainsi à la haute aristocratie, je ne doutais point qu’il devait avoir un certain pouvoir et je tenais à garder ma tête sur mes épaules. Peut-être était-il un homme de sa Majesté ? Non, elle ne s’entourerait pas d’un tel individu, et si elle avait un nouveau venu dans son entourage, elle m’en aurait informée, où peut-être qu’elle l’aurait dit à ce petit lapin blanc qui m’en aurait parlé ensuite… Quoi qu’il en soit, je devais savoir qui était cet homme.

Préférant ignoré ses remarques plutôt déplacées, je repris mon chemin vers mon domaine. Il était temps de rentrer à la maison de me faire préparer un bain pour oublier cette malheureuse journée. Il commençait ensuite à jouer une comédie des plus ridicule. Soupirant, je levais les yeux au ciel.

- Vous êtes un piètre comédien.

S’étant écroulé sur le trottoir devant ma demeure, je l’enjambai sans scrupule pour atteindre le portail de mes terres. Quelques serviteurs se pressaient déjà devant la porte pour m’ouvrir, et me demander ce dont j’avais besoin. Je voulus entrer, quand un autre billet arriva. Ce n’était pas possible, n’allait-on donc jamais me laisser tranquille. Toujours devant le portail, j’ouvris le petit paquet qu’il y avait la lettre. Une bague et quelques mots. J’étais furieuse.

- Renvoyez donc ça à votre maître ! Je n’ai que faire de ses avances ! Surtout qu’il a refusé mon marché la semaine dernière ! La prochaine fois, je lui enfoncerai moi-même ses présents au fond de la gorge s’il a de nouveau l’audace de m’en faire !


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Sam 7 Oct - 16:41



Rencontre inattendue.

Rose-Mary & James

Celui qui perce en Grèce fera de la graisse en Perse. Philoctète.

Elle peut dire ce qu'elle veut, je sais qu'elle est agacée. Je sais que je l'intrigue et qu'elle se pose des questions sur moi. J'aurais au moins réussi ça. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais vraiment eu envie de l'agacer. D'habitude, ce genre de femme me plait assez, sûre d'elle, jolie etc... Mais là... Je ne sais pas, je voulais seulement l'emmerder. Purement et simplement. C'est distrayant. Méchant ? Oh, un chouïa, vraiment je ne lui fais pas de mal là, je la taquine c'est tout.

Je me relève, secoue mes vêtements et la regarde dans les yeux. Mes prunelles deviennent rouges sang alors que je m'approche lentement de la femme. A chaque pas que je fais, mon corps se transforme dans un nuage de fumée comme si ma peau était en train de se liquéfier. Ce qui apparaît à la place est une bête mi homme mi bouc, avec de grandes cornes et un poitrail d'homme surnaturellement velu. A la place des jambes se trouvait deux grosses pattes de bouc. Quand la transformation fut totale, le monstre était juste en face de la dame de compagnie, la surplombant de toute sa hauteur, répandant autour d'elle une atmosphère froide et pesante mêlée à une puanteur sans nom. Mes yeux continuaient de la scruter de leur lueur rubis, elle devait surement voir son propre reflet dans ces yeux abominables.

- Vous avez raison, je suis un piètre comédien.

Dis je en lui postillonnant dessus, un liquide noirâtre tomba sur sa joue et le temps d'un battement de cil, j'avais repris ma forme habituelle. Enfin celle que je suis obligé d'avoir.

Un messager arriva et fit son travail, apparemment, ce n'était pas au goût de la femme qui renvoya le mot fissa à son propriétaire. Cependant, quelque chose capta mon attention, cette bague me dit quelque chose.

- Vous là *dis je au messager*montrez moi cette bague.
(c) DΛNDELION
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Écus d'Or : 30
Âge : 35ans
Schizophrénie : je suis seule dans ma tête
Messages : 33
Âge : 23
Date d'inscription : 03/09/2017
Sam 7 Oct - 16:55



Rencontre inattendue
Feat James G. Nightmare

Je passai par-dessus cet inconnu pour regagner ma demeure. J’avais envie d’en finir avec cette journée interminable… Elle avait été mauvaise, et n’avait rien apporté de bon, elle n’avait pas été productive et je n’avais qu’une envie, prendre un bain et retrouver le confort de mon domaine pour lire un livre ou préparer quelques filtres dont j’avais le secret. Être tranquille le temps d’une soirée, seule à la maison, et peut-être qu’Alexander me retrouverait plus tard. Peut-être. Qu’importe, qu’il finisse ses affaires, tant pis s’il était en retard, c’était son problème pas le mien. J’avais envie d’être tranquille… C’était sans compter sur cet homme qui me montra en partie sa nature. Il n’était un humain parmi les autres, un monstre, ou je savais quoi… Je le regardais s’approcher, sans sourcier… C’était qu’on avait l’habitude de voir des choses étranges au Pays des Merveilles, rien n’était normal ici, et c’était ce qui faisait la richesse de ce royaume. Me plantais là, à ma place, le temps qu’il termine son stupide petit tour, plissant légèrement le nez à cause de l’odeur nauséabonde qu’il propageait. Je croisai les bras, et j’attendais… Que pouvais-je bien faire d’autre ? Il se contenta de confirmer mes dires, il était mauvais comédien. S’il avait pu s’abstenir de me cracher au visage, ça m’aurait arrangée. Je nettoyai ma joue du revers de la main avec agacement. Etait-ce bon ? Avait-il enfin terminé ? Quant à l’autre, il pouvait aller au diable avec sa bague ! Je n’en voulais pas ! Surtout qu’il s’agissait de la bague de sa défunte épouse… Et je savais très bien de quoi elle était morte, c’était moi qui avait fourni le poison pour la tuer… L’inconnu semblait préoccupé par le bijou. Je profitai de son inattention pour rentrer chez moi.

- Faites-moi couler un bain, maintenant. Ordonnai-je à mes domestiques.

Ils s’afférèrent immédiatement pendant que je retirais toutes les épingles de mes cheveux.


© Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Ven 13 Oct - 12:58



Rencontre inattendue.

Rose-Mary & James

Celui qui perce en Grèce fera de la graisse en Perse. Philoctète.

Je la laissais s'en aller et m'intéressais un peu plus à la bague. Je la regarde, examine sous tout les angles et la regarde même sous la lumière du jour mais au final je sais déjà qu'elle ne vaut rien. Soupire. J'ai encore beaucoup de chose à faire et il faut que je trouve ce grimoire !

- Votre bague est de la pacotille ! Dites à votre maître qu'il ne vaut pas mieux que sa bague.


Demi tour. Ça suffit James, la pause est finie. La dame est partie. Retour au travail. En une seconde, mon corps se transforme en une ombre glissante sur le sol et se déplaçant à une extrême vitesse. C'est ma façon la plus rapide de me déplacer quand je suis sous forme humaine.

Direction l'antre d'une chenille hippie fumeuse de weed ! Si y'a bien quelqu'un dans ce pays de fou qui connaisse l'existence de ce grimoire c'est bien Absolem. Je garde toutefois l'odeur de cette souillon en tête, je risque de la revoir plus vite que je ne le crois.
(c) DΛNDELION
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» PATE DE RAGONDIN ou FAST FOOD!!!
» Documentaire australien (2008) : On est ce qu'on mange de James Colquhoun et Laurentine Bosch
» [Vase] Fast - Cédric RAGOT
» James DYSON
» une découverte inattendue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Absit Omen- :: Le tri sélectif :: La salle des archives :: anciens rps-
Sauter vers: